Faisons connaissance avec la dentelle aux fuseaux

Un peu d'Histoire - Mon histoire - Quel matériel ? - Comment faire ?

La dentelle aux fuseaux semble être un art mystérieux pour les non-initiés. Je voudrais vous en dévoiler quelques secrets et peut-être vous donner l'envie d'en savoir plus.

UN PEU D'HISTOIRE

A quand remonte la technique de la dentelle aux fuseaux? Il est bien difficile de répondre avec précision à cette question. A en croire certains historiens, il en serait déjà fait mention dans des textes de l'Ancienne Egypte.

Dans la deuxième moitié du XVIème siècle, on trouve les premiers témoignages de cette activité dans la région du Puy-en-Velay. A cette époque, la mode vestimentaire arbore une profusion d'ornements. La dentelle est partout : sur les cols, les manches, les gants, à l'intérieur des carrosses.

Au XIXème siècle, on comptait jusqu'à 130 000 dentellières en Auvergne. Elles étaient encore 100 000 au début du XXème siècle. Dans les villes et les campagnes, cette activité fut longtemps une source de revenus complémentaires pour les plus démunis. Aux beaux jours, il n'était pas rare de rencontrer des dentellières assises sur les chaises basses devant leur habitation le carreau sur les genoux. L'hiver, on les retrouve à la veillée autour de la lampe à pétrole.

Activité tombée en désuétude dans la seconde moitié du XXème siècle, un regain d'intérêt se fait à nouveau jour. Mais aujourd'hui la dentelle est devenue une activité de loisirs. De nombreux ateliers se créent un peu partout en Auvergne, dans de nombreuses régions françaises et à Erstein, à quelques kilomètres au sud de Strasbourg, depuis Mars 2004.

MON HISTOIRE

Pour ma part, je pratique cet art depuis bientôt dix ans. J'ai commencé à me familiariser avec la dentelle aux fuseaux à Beaumont près de Clermont-Ferrand. Une rencontre due au hasard, en effet, suite à une énième mutation professionnelle de mon mari, nous voilà dans le Puy-de-Dôme. Comme à chaque arrivée dans une région, je cherche une activité conviviale et si possible enrichissante. J'ai rencontré en Auvergne la dentelle aux fuseaux et tous ses mystères.

L'heure de la retraite ayant sonné, nous sommes venus nous installer dans la maison familiale à Erstein d'où je suis originaire. Comme je voulais continuer à faire valser les fuseaux et qu'il est plus agréable de le faire en réunion, j'ai proposé de partager mon savoir.

Une amie a accepté d'être ma première « Ã©lève ». Je la remercie encore de m'avoir aidé à faire mes armes. Puis, quatre dames très intéressées et impatientes se sont faites connaître. Le club des Dentellières d'Erstein commence à prendre forme.

Mais l'exiguïté du local d'accueil, la demande d'autres élèves potentielles, et l'envie des premières nouvelles dentellières d'en savoir plus m'amènent à rechercher un autre asile.

C'est là que l'association Ex'prim en la personne de sa présidente, me contacte et m'aide à développer cette activité. Depuis Septembre 2004, l'atelier de Dentelles aux Fuseaux compte une vingtaine de passionnées. Nous nous rencontrons tous les jeudis après-midi dans une ambiance conviviale, très décontractée et toujours dans la bonne humeur. Faire de la dentelle aux fuseaux dans une ambiance très décontractée, c'est possible.

LE MATERIEL UTILISE

Mais, comment cet art se pratique-t-il ? Il faut un carreau, un carton, des fuseaux, du fil, des épingles. Simple, non!!

Le Carreau: Autrefois il était composé d'une carcasse en bois avec un cylindre rotatif en paille de seigle recouvert de toile sur lequel se fabriquait la dentelle. Aujourd'hui, il est plat et de forme carrée équipé de blocs modulables, rectangulaires ou carrés, qui facilitent le travail.

Le Carton: c'est le patron sur lequel figure sous forme de points énigmatiques le modèle à réaliser. Aujourd'hui photocopie, mais autrefois confectionné en véritable carton dont la pérennité devait être assurée, à cause de son coût. Son épaisseur et sa texture nécessitaient l'utilisation de piquoirs afin de le perforer pour faciliter l'usage des épingles.

Fuseau : petite bobine sur laquelle est enroulée le fil, toujours utilisée par paire. Deux paires permettent déjà de créer. Plusieurs dizaines de paires sont souvent nécessaires. Le fuseau est aussi une Å“uvre d'art qui peut devenir précieuse en fonction de l'essence (guatambu, palissandre, olivier, ébène...) dans laquelle il sera tourné. Il comporte trois parties : la tête ou gland qui retient la boucle d'arrêt, la bobine ou fût où se trouve la réserve de fil et le manche de forme variable plus ou moins renflée pour en faciliter le maniement.

Fil: Le lin et le coton sont à la base de bien des ouvrages. La couleur est bien prisée. On peut également utiliser la soie, la laine ou les fils d'or et d'argent.

Epingles : elles servent à maintenir le fil. Elles lui font suivre le dessin sur le patron.

Points utilisés: «corde »,« passée simple »,« passée complète »,« grain d'orge» ou «araignée », «fond à la Vierge» ou « mariage », « mat» ou « toile », « grille », « point d'esprit ».

Chaque ouvrage est une pièce unique. L'usage d'une autre couleur, d'un autre fil, d'un autre point et voilà une nouvelle création, une nouvelle motivation, une nouvelle fierté pour sa créatrice.

LA THEORIE

Comment apprendre la dentelle aux fuseaux ? Après quelques séances, il est possible de réaliser son premier napperon.

Tout d'abord il faut commencer par apprendre à monter les fuseaux, toujours par paire. Il est essentiel d'enrouler correctement le fil et de faire dans les règles la boucle d'arrêt qui évitera au fuseau de se dérouler. Ensuite, avec deux paires, l'apprentie dentellière s'applique à faire une corde avec la combinaison magique : 2 sur 3, 4 sur 3 et 2 sur 1. C'est le mouvement de base incontournable. Le but est de l'exécuter spontanément et naturellement.

Etape suivante: le pied de Cluny avec 3 paires de fuseaux: une paire de meneurs et deux paires passives. La paire de meneurs effectue un va-et-vient continuel.

Puis un pied avec 4 paires pour approfondir l'exercice précédent en le compliquant un peu. Ici, on parle d'épingles closes.

Les premiers exercices doivent comporter un nombre restreint de fuseaux pour permettre une assimilation facile des mouvements de base.

Puis les choses se compliquent un peu avec l'étude du mat (ou toile), l'étude de la grille.

Sur le fond d'épingles closes vu dans un des premiers exercices, nous allons introduire le grain d'orge ou araignée, motif très décoratif dans un ouvrage.

Puis une dentelle de lingerie, avec Pied de Cluny et corde à pointons. Les pointons permettant de donner un arrondi particulier à la corde.

Voici venus la coquille et le pied à coudre, dernière étape avant la réalisation du premier napperon qui rassemble presque tous les points de base étudiés.

Mais l'apprentissage n'est jamais terminé……

LA PRATIQUE

Chaque nouvel ouvrage permettra à la dentellière de se perfectionner, d'approfondir et de compléter ses connaissances et de gagner en dextérité.

La dentelle ne se limite pas à des napperons et autres nappes. Elle peut ornementer un vêtement (col, manchettes), se transformer en bijoux (colliers, boucles d'oreilles, pendentifs). Elle se marie aussi avec l'encadrement. On peut la retrouver dans la vie de tous les jours : ronds de serviettes, dessous de bouteilles, plateaux, règles, boîtes à bijoux, marque-pages, carte de vÅ“ux …

Si ce récit vous a donné envie, à vous aussi, de faire de la dentelle aux fuseaux et si vous habitez dans ma région, venez nous rejoindre.

Mon adresse mail : roselyne.coupelon@wanadoo.fr Mon téléphone : 03.90.00.32.16 ou 06.72.82.51.87

Commentaires

1. Le mardi 27 décembre 2005, 00:34 par Olivier

Très joli texte !
Peut-être que quelques photos accompagnant les définitions pourraient être un plus ?
En tout cas bravo !

2. Le lundi 9 janvier 2006, 15:10 par Marie

Génial !!!! Vivement la suite....
Surtout vivement jeudi......

Marie

3. Le jeudi 26 octobre 2006, 11:22 par Beatrice

je viens de vous envoyer un mail de ma messagerie personnelle.Cordialement Beatrice

4. Le vendredi 1 décembre 2006, 21:40 par PRADEL Jocelyne

Bonsoir
Je souhaite restaurer un ancien carreau a roue pouvez vous m'indiquer un site ou me donner des renseignements Merci d'avance

5. Le mardi 11 septembre 2007, 21:48 par maryse

J'ai pris un réel plaisir a te lire.
Bonne continuation a ton association.
Mayalady

6. Le vendredi 21 mars 2008, 09:14 par camille

j'ai pris beaucoup de plaisir Ã

7. Le vendredi 21 mars 2008, 19:42 par Roselyne

aucun problème pour me mettre en lien ami

8. Le vendredi 17 avril 2009, 22:20 par marinette

bonsoir,
je viens de découvrir votre site, il est trés sympatique!
je suis moi-meme alsacienne ,jusqu'Ã

9. Le mercredi 18 août 2010, 23:56 par Jacqueline

Participez Ã

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.ladentelliere.org/index.php?trackback/7

Fil des commentaires de ce billet